Vous êtes ici

Projet HAVCOAT

FR
R&D

Les avancées dans la technologie des matériaux ont démontré depuis plusieurs années qu’il est possible d’utiliser les avantages de couches antifriction dans toute une série d’applications sans être handicapé par leurs coûts via la réalisation d’un fin film de carbone hydrogéné amorphe (a-C :H) par plasma.

L’UNamur a développé un revêtement de surface de type a-C :H spécialement adapté à des coussinets moteur, en vue de réduire l’usure et le coefficient de frottement de ces pièces, tout en acceptant une phase de conformage.  Cette couche, dont les propriétés se différencient de celles que l’on peut trouver sur le marché  est souple, a un très faible coefficient de frottement, possède une excellente adhérence sur métaux (Cu, acier, aluminium) - céramique (Al2O3) et polymères (mylar, kapton), elle est biocompatible et chimiquement inerte. Ce développement fut possible grâce à la mise en place d’un partenariat fort dans le cadre d’un projet précédent (Tribofutur) rassemblant DSI, BTD et l’UNamur.

Ce projet vise à valoriser les acquis de ces partenaires  en élargissant les perspectives de valorisation à court-terme  dans des domaines à haute valeur ajoutée (High Added Value COAting - HAVCOAT) :

L’objectif de ce projet est d’optimiser le procédé plasma et les performances de la couche pour une utilisation dans des domaines à haute valeur ajoutée (High Added Value CAOting - HAVCOAT) :

  • Le secteur automobile et la compétition. En effet, sur base d’une pré-évaluation des propriétés de nos couches, Renault F1 envisagerait sérieusement d’en équiper la nouvelle génération de moteur V6 turbo qui sera introduite en 2014. Le marché automobile de série est également visé, sachant que les revêtements de surface haute performance tels que les DLCs ont vu le jour dans la compétition automobile pour aujourd’hui trouver des applications dans les moteurs de série (pièces de distribution, revêtements de segments et jupes de pistons).
  • Des différentiels accouplés aux boites de vitesses de véhicules de type 4x4.  La société JTEKT TORSEN Europe (Strépy-Bracquegnies) a montré son intérêt dans l’utilisation de ce type de couches en vue de réduire la friction et le bruit mécanique.
  • Les pièces mobiles d’armes à feux. La société FNHerstal a montré son intérêt à développer, dans le cadre de ce consortium, une version de la couche qui permettrait d’apporter des avantages sur l’ensemble de sa gamme de produits, sur les caractéristiques suivantes : amélioration du rendement des mécanismes par réduction des pertes par frottement ; apport d’un avantage concurrentiel important par la suppression de la lubrification ; remplacement du procédé polluant de  phosphatation des pièces mobiles telles que cames, verrous, glissières et guides dans les carcasses. 
  • La prestation de service et la vente d’équipements destinés à effectuer des mesures de nano-usures sur des coussinets, et à tester ces derniers dans des conditions réelles de fonctionnement (application d’une charge dynamique).
Partenaires du projet : 

BTD Breuer

Indéfini

Dsi

Indéfini

FN Herstal

Indéfini

Jtekt

Indéfini

ULg/Ipnas

Indéfini