Vous êtes ici

Projet CTL

FR
R&D

Depuis 1963, TI Automotive situé à Wandre recouvre des feuillards d’acier de cuivre et de nickel par électrodéposition. Ces feuillards (30.000 tonnes par an) sont expédiés aux quatre coins du monde dans les différentes usines du groupe pour être transformés en tubes de frein pour le secteur automobile. L’usine occupe 120 personnes et génère un chiffre d’affaires de 40Mio€.

Pour renforcer sa position au sein du groupe et pérenniser l’activité sur le site, TI Automotive Wandre a étudié la possibilité de fabriquer lui-même du tube. Pour convaincre les dirigeants de la maison mère américaine, il fallait venir avec un projet novateur, ambitieux et en rupture par rapport aux pratiques actuelles.

Après plusieurs discussions avec des chercheurs du Centre de Recherche Métallurgique (CRM) de Liège, le concept d’une ligne unique a été déposé. Cette ligne unique permettrait de réaliser le tube revêtu d’aluminium et de polyamide en une seule étape, contre 3 actuellement. Une première aide à la recherche a été octroyée par la Région Wallonne pour valider certaines hypothèses de travail.

Avec l’aide de six partenaires wallons, TI Automotive construira sur son site de Wandre une ligne industrielle pilote permettant la fabrication de 20Mio de mètres de tubes de frein par an et employant une vingtaine de personnes qualifiées. Cette ligne pilote servira également comme centre de formation pour le groupe et comme centre de développement pour les produits du futur.

Les investissements s’élèvent à un peu moins de 3.4 Mio€ et les premiers mètres de tube seraient produits fin 2015.

Partenaires du projet : 

Belref

Indéfini

CRM

Indéfini

Dexsen

Indéfini

Eutomation scansys

Indéfini

FUNDP

Indéfini